Cycle 4 1ère

Français Arts plastiques PEAC E.P.S. Education musicale

Je danse parce que je me méfie des mots

Comment sublimer le récit de soi par l'expression du corps et de la danse ?
Mise en scène : Kaori Ito
Durée 1h12
Date de création 2015
Genre Danse

Le résumé

Dans ce portrait intimiste, Kaori Ito explore ses racines, au travers d'une rencontre artistique et humaine avec son père Hiroshi Ito. Pour mettre en scène ces retrouvailles, elle invente un langage étrange, qui leur ressemble, à l’intersection des mots et de la danse. Par des questions brutes, incisives, profondes ou futiles, elle brise la glace et joue avec les silences de ce père, chargé de secrets. Fille et chorégraphe à la fois, elle le regarde évoluer sur scène – léger, appliqué et heureux, comme un enfant. Puis elle coupe court aux mots, s’abandonne à l’espace, pour tenter à son tour d’exprimer par le corps ce qui ne peut se dire. Faire bouger l’espace par sa danse comme le lui enseignait son père. Et, peut-être, danser ensemble, pour reconstruire dans l’art, ces liens de sang – invisibles et fascinants.


Les mots de l'artiste

“Je veux recréer une rencontre avec mon père, comme pour retrouver quelque chose de perdu. Une rencontre à la fois artistique et humaine, la rencontre de deux êtres séparés...
LIRE LA SUITE

L'oeil de l'équipe

Je danse parce que je me méfie des mots est une œuvre dansée très personnelle, où l’artiste nous livre comme une fresque artistique un morceau de sa vie. Ici, les mots s’entremêlent à la danse et le tout forme un langage que Kaori réinvente sous l’œil attentif de son vieux père, aussi sculpteur et ancien chorégraphe. Depuis sa naissance jusqu’à sa vie de danseuse, en passant par la crise de l’adolescence, différents moments de son existence sont passés en revue et ponctués d’interrogations qui reviennent comme une anaphore poétique. Ce spectacle est dansé tel un poème vivant où se noue sur scène une complicité avec son père, à la fois belle et fragile, entremêlée d’un amour pudique et fort. L’ensemble est émouvant.

Ce spectacle, nous l'avons choisi car nous pensons que les élèves de fin de collège et de lycée, en proie à des questionnements personnels dans leurs rapports avec leurs aînés, seront très certainement touchés par le travail et la démarche de Karoi Ito. Du point de vue des programmes scolaires, il pourra être abordé en français sous le prisme de l’autobiographie, mis en regard dans un travail interdisciplinaire. L'E.P.S. pourra intervenir dans l'expérimentation du corps, via une réflexion entre présence scénique et autoportrait. Quant aux Arts plastiques, ils sont incontournables avec cette artiste à la fois dessinatrice, peintre et vidéaste. Il sera donc intéressant de faire réaliser aux élèves un projet de production interdisciplinaire sur le thème de l’autoportrait et "façon Kaori", afin qu’ils mesurent notamment la distance entre la façon dont ils se voient et ils sont vus. Ce serait dommage de passer à côté de ce spectacle lorsqu'on étudie le récit de soi avec des élèves... Kaori ne danse pas qu'avec son corps, "elle danse avec ses os", "vomit" littéralement les mots de l'intime et traverse l'espace-temps en même temps que "sa danse fait bouger l'espace". Superbe !

Autour du spectacle

Aller plus loin et tout savoir !

Les briques pédagogiques

Télécharger la fiche pédagogique